• Recettes

    Recettes au quotidien, recettes express, recettes testées et approuvées
  • Pour 60 biscuits: 170g de beurre pommade, 120g de sucre glace, le zeste finement râpé de 2 citrons verts, 2cs de jus de citron vert, 1cs d’extrait naturel de vanille, 250g de farine, 2cs de fécule de maïs, 1/4 de cc de gros sel.

    Fouettez à vitesse moyenne dans le bol du robot muni de la feuille, 40g de sucre glace et le beurre pour obtenir un mélange  crémeux et mousseux. Ajoutez le zeste et le jus de citron puis l’extrait de vanille. Tamisez la farine et la fécule, incorporez-y le sel.  Ajoutez-les petit à petit et à faible vitesse au mélange précédent pour obtenir une pâte homogène.

    Formez à l’aide d’un papier film 2 boudins de pâte bien serrés de 3cm de diamètre. Réservez une bonne heure réfrigérateur pour les raffermir ou 15 min au congélateur si vous êtes impatient et que l’heure du goûter approche.

    Préchauffez le four à 180°. Découpez les boudins en tranches de 5mm d’épaisseur et rangez-les sur les plaques du four recouvertes de papier sulfurisé ou siliconé en les espaçant de 3cm. Faites-les cuire 13 min en intervertissant les plaques à mi cuisson. Refroidissez légèrement les biscuits 10 min sur une grille.

    Mettez les 80g de sucre restant dans un sac plastique ou un sac congélation et placez les biscuits encore un peu chauds dedans. Fermez le sac et secouez le tout pour bien les enrober.

    Ces biscuits se conservent 2 semaines dans une boîte hermétique.

    sabl__s_au_citron_vert.JPG

    On peu souffler pour enlever l’excès de sucre glace bien sûr !

    Recette et photo issu du site : Mercotte


  • Prendre comme mesure le poids total des 4 oeufs pour la farine et le sucre

    Farine,

    4 Oeufs,

    Crème fraîche (1 bol),

    Sucre,

    50 g de beurre,

    1 cuillère à café de Miel d'Amour (celui qui vous fait le plus penser à l'Amour, pour moi c'est celui à la Lavande)

    1 cuillère à café rase de levure,

    1 pincée de sel

    Allez on chante :

    "Préparer votre pâte dans une jatte plate et sans plus de discours allumer votre four. Prenez de la farine, versez dans la terrine quatre mains bien pesées autour d'un puit creusé. Choisissez quatre oeufs frais, qu'ils soient du matin frais, car à plus de vingt jours un poussin sort toujours. Un bol entier de lait bien crémeux s'il vous plaît, de sucre parsemé et vous amalgamez (mélangez). Une main de beurre fin, un souffle de levain, une larme de miel et un soupçon de sel. Il est temps à présent, tandis que vous brassez, de glisser un présent pour votre Fiancé. Un souhait d'Amour s'impose tandis que la pâte repose, lisser le plat de beurre et laisser cuire une heure".

    Bon appétît les amoureux


  • Cake des débutants

    Temps de préparation : 15 minutes
    Temps de cuisson : 20 minutes
    Ingrédients :

    500 g de farine, 300 g de sucre, deux verres d'huile, trois verres de lait,  cinq oeufs, un citron, deux sachets de levure, une pincée de sel.


    Mode de préparation :
    • Dans un saladier, déposez la farine tamisée avec la levure, faites une fontaine. Dans un autre saladier, battez les oeufs avec le sucre, le zeste de citron et une pincée de sel.
    • Lorsque le mélange est bien liquide, ajoutez alternativement l'huile et le lait. Versez alors ce mélange dans la farine en délayant au fur et à mesure. Beurrez un moule à cake.
      Garnissez le fond avec une feuille de papier d'aluminium beurrée; remplissez aux trois quarts avec la préparation. Mettez à four moyen (4-5 au thermostat). Surveillez la couleur; au besoin, couvrez d'une feuille d'aluminium.

    Vérifiez la cuisson avec une lame de couteau qui doit ressortir sèche. Cuisson : 40 minutes environ.


  • environ 60 calissons

    Version 1 : 100g de poudre d’amandes, 75g de sucre glace, 80g de confit de melon, 20g de confit d’abricot, 1cc d’eau de fleur d’oranger 1 goutte d’extrait d’amandes amères.
    Version 2
    : 100g de poudre d’amandes, 100g de sucre glace,  80g de confit de cédrat et 20g de confit de clémentines plus quelques écorces d’oranges confites, idem pour la fleur d’oranger et l’amande amère. Si vous préférez les saveurs acidulées  optez pour  le mélange cédrat clémentines.
    Le glaçage royal :  35g de blanc d’œuf soit le blanc d’un gros œuf, 150g de sucre glace.

    Mixez dans un robot à grand couteau la poudre d’amande, le sucre glace et les confits de fruits. Ajoutez l’eau de fleur d’oranger et la goutte d’extrait d’amandes amères. Laissez tourner jusqu’à la formation d’une boule moelleuse et non collante. Si l’appareil est collant vous pouvez le dessécher dans une casserole à feu doux. Étaler la boule entre deux feuilles guitare sur une épaisseur d’1/2 cm. Ôtez la feuille du dessus et posez la feuille azyme sur le carré en appuyant légèrement pour la faire adhérer.  Préparez un bol d’eau bien chaude à côté de vous. Posez l’emporte pièce sur le carré et  à l’aide d’un cutter coupez la feuille azyme tout autour  puis appuyez l’emporte pièce pour découper le calisson proprement dit.  Trempez l’emporte pièce dans l’eau chaude entre chaque découpe. Étalez à nouveau les chutes, faut pas gâcher ! Posez les calissons sur un plateau et laissez-les sécher une nuit. Le lendemain préparez le glaçage. Ajoutez petit à petit à la maryse le sucre glace dans le blanc monté ferme. Vous devez obtenir  un mélange souple.  Trempez chaque calisson dans le glaçage, lissez le surplus sur le côté avec le doigt. Laissez sécher quelques heures ou desséchez au four à 60° pendant 15 min.

    calissons_maison.JPG

    Recette et photo issu du site : Mercotte


  • Un caramel qui se conserve et que l'on a toujours sous la main pour agrémenter de nombreuses recettes (glaces, gâteaux de riz ou de semoule, tatin, petits flans, yaourts, crèmes etc...

    Couture

    Pour 1/2 litre de caramel, mettre à bouillir dans une grande casserole 110 ml d’eau, 500g de sucre et 1 c. à soupe de vinaigre. Ne pas remuer.
    Surveiller la cuisson du caramel jusqu’à l’obtention d’une belle couleur ni trop foncée (cela serait amer!) ni trop claire (trop fluide et manque de goût). Ne pas quitter la casserole des yeux surtout quand le caramel commence à prendre de la couleur !
    Pendant ce temps, faire tiédir 230 ml d’eau ou 220 ml pour une texture à peine plus couvrante. Une fois le caramel prêt, le retirer du feu et lui rajouter l’eau tiède en tournant vigoureusement… mais là…

    ATTENTION, cette opération est très délicate. Pour éviter les projections de caramel bouillant, ne pas rester penché sur la casserole, s’en éloigner le plus possible les bras tendus tout en tournant efficacement. Remettre sur le feu en remuant sans arrêt pendant 1 minute. Voilà, vous pouvez à présent mettre votre caramel dans un pot à confiture par exemple et attendre son complet refroidissement avant consommation… un vrai régal!

    Recette et photo issu du site : Obiwi

  • Matériel : bol, centrifugeuse, mixeur.

    - 500 g de jus de citron,
    - 500 g de jus de fraise,
    - 500 g de jus d'orange,
    - 500 g de jus d'ananas,
    - quelques morceaux de fruits (pour la décoration),
    - des glaçons,
    - des pailles.

    Mixer le tout avec quelques gouttes de grenadine et des glaçons.
    Décorer les verres avec les morceaux de fruits et une paille par verre.

  • Ingrédients :

    • Épeautre : 1 tasse
    • Eau : 2 ou 3 tasses
    • Pomme : 1
    • Citron : 1/2 jus
    • Galanga (Alpinia galanga)
    • Camomille Pyrèthre d'afrique (Anacyclus pyrethrum dit la "Salivaire") (dépurative, digestive et psychotonique)
    • Cannelle
    • Miel : 1/2 cuillère à thé
    • Amandes hâchées : 1 cuillère à thé
    • Plantain des Indes ou ispaghul (Plantago ovata aussi appelé Psyllium) (laxatif, coupe faim, régulateur du transit intestinal)

    Pour Sainte HILDEGARDE DE BINGEN, l'épeautre est la Reine des Céréales et la panacée contre la dépression et la mélancolie : « L'épeautre est la meilleure des céréales. Il réchauffe et engraisse le corps, il est très riche et plus tendre que tous les autres grains. L'épeautre rend saine la chair de quiconque en consomme ... Il met la joie au coeur et donne de l'entrain. De quelque façon qu'on le mange, sous une forme ou une autre, comme pain ou tel autre mets cuits, l'épeautre est, pour tout dire, excellent et délicat »





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique