• Conditionner dans un bidon de 3 litres (ne pas laver d'aluminium avec Kitéodose Lave-vaisselle).

    Liquide lave-vaisselle, pour 3 litres multiplier les doses :
    - 1 litre d'Eau déminéralisée,
    - 1/2 tasse Savon noir mou,
    - 1/2 tasse de Bicarbonate de soude,
    - 1/2 tasse Borax,
    - 1/2 tasse Acide citrique,
    - Jus de 5 Citrons,
    - 1 jus de 1 pamplemousse,

    Les Sels :
    - Moitié gros sel,
    - Moitié Cristaux de soude.

    Liquide de rinçage :
    - Vinaigre,
    - facultatif : 10 à 15 gouttes (gtt) Huile Essentielle (HE) de votre choix.

    Votre Kitéodose Lave-vaisselle est prêt à l'emploi !

    Source : Mayleene KENDALL

  • Faire bouillir, doucement, pendant 30 minutes :

    - 100 feuilles de lierre,
    - 150 grammes (g) marrons d'Inde (non comestible),
    - 3 noix de lavage,
    - 50 g de racine de saponaire (facultatif)
    - 3,5 litres d'eau déminéralisée.

    Mélanger avec une cuillère en bois. Laisser refroidir. Filtrer d'abord à l'aide d'une passoire puis une deuxième fois dans un torchon propre.

    Ajoutez à froid:

    - 20 g de poudre de pierre d'alun (véritable),
    - 50 gouttes (gtt) d'Huile Essentielle (HE) au choix,
    - 20 gtt d'extrait de Pépins de Pamplemousse (EPP).

    La Sapolaine est prête !

    Machine à laver : 1 dosette de 100 ml par lavage,
    Lavage à la main : 1 dose d'environ 50 ml

    Mon petit plus

    - Un petit truc dépanne express : un jour vous vous rendez compte que vous n'avez plus de "lessive pour laver vos laines" prenez une demi dose de shampooing pour les cheveux ajoutez-y deux doses de vinaigre et voili voilà, un petit truc dépanne express. En clair ça donne 50 g de shampooing + 100 g de vinaigre blanc = 5 cuillères à soupe pour une machine ou 3 cuillères pour un "lavage à la main".

    Source : Mayleene KENDALL

  • On l'a toujours consommée soit crue, mélangée à de la salade, soit cuite, préparée comme des épinards ou d'abord bouillie puis hachée et additionnée à un potage auquel elle donne une saveur agréable.

    Actuellement, l'homéopathie préconise l'ortie dans les cas d'urticaire avec des douleurs brûlantes et lorsque le prurit est intense. L'ortie est considérée comme un fortifiant général, un dépuratif et régénérateur du sang, un stimulant des fonctions digestives, un appoint précieux dans le traitement du diabète et un élément non négligeable contre l'hydropisie et les rhumatismes car elle facilite la sécrétion urinaire. Enfin, l'ortie est utilisée avec succès dans les cas de diarrhée, d'entérite et d'hémorragies.

    Décoction   On emploie les feuilles et les racines d'ortie, fraîches ou séchées, récoltées de préférence au printemps, en décoction légère à la dose d'une tasse avant les trois repas.
    Prendre 40 à 50 g de feuilles pour 1 litre d'eau, faire bouillir 2 à 3 minutes et laisser infuser 10 minutes
    Prendre 30 ou 40 g de racines pour 1 litre d'eau, chauffer à feu doux jusqu'à ébullition et laisset bouillir au moins 5 minutes puis infuser 10 minutes.

    Suc et sirop    Contre les hémorragies internes et utérines, les saignements de nez fréquents, les mémorroïdes et l'entérite :
    - Utiliser le suc de plante fraîche : 100 à 125 g par jour, pris en plusieurs doses entre les repas. Soit prendre du sirop d'ortie : sur 250 g de feuilles fraîches, verser 1 litre ½ d'eau bouillante, laisser infuser 12 heures, filtrer puis ajouter 500 g de sucre. Utiliser 200 à 300 g par jour en

    plusieurs prises, entre les repas.

    Gâteau et pâte    Les graines d'ortie ont également leur indication. Autrefois conseillées contre l'impuissance (une cuillère à café de graines d'ortie réduite en poudre et mélangée à du miel ou à de la confiture), elles sont avant tout un remède contre l'incontinence d'urine ("pipi au lit"). Sous deux formes :

    Avec 16 g de semences d'ortie pilées et 60 g de farnie de seigle, faire une pâte en ajoutant un peu d'eau chaude et du miel. Former 6 petits gâteaux et les faire cuire au four. Donner un de ces gâteaux à manger à l'enfant tous les soirs pendant 8 à 20 jours (bien entendu, on fait autant de gâteaux que de besoin, en respectant toujours les mêmes proportions...).

    Dans 50 g de beurre, mélanger 16 g de poudre de semences d'ortie, 20 g de poudre d'écorce de chêne et 20 g de poudre de tormentille. Étaler cette préparation sur une tartine de pain en y ajoutant éventuellement du miel ou de la confiture. Donner à manger cette tartine à manger le soir à l'enfant à la même fréquence que précédemment.

    Lotion   Pour tonifier le cuir chevelu, combattre la calvitie et faire disparaître les pellicules, on peut recourir aux lotions quotidiennes avec :

    - Soit une décoction aqueuse : faire bouillir 100 g de racines d'ortie dans 1 litre d'eau pendant ¼ d'heure puis filtrer.

    - Soit une macération alcoolisée : faire macérer 60 g de racines d'ortie et 60 g de sommités fleuries de marjolaine dans 1 litre d'alcool à 45° pendant 15 jours puis filtrer.

    Un autre procédé visant au même but consiste à se peigner à rebours chaque matin en trempant le peigne dans du suc d'ortie.

     

    Source : Montagne Haut Languedoc


  • * En Détartrage écologique exceptionnel (machine particulièrement très entartré) cette solution écologique est à faire dans les cas les plus désespérés : 250 grammes d'Acide Citrique (vendu en magasins bio : 1 kilo pour environ 12 euros) +  1 litre de vinaigre blanc.
    Faire tourner la machine à laver à vide, à température maximum, sélectionner le cycle le plus long.

    A réitérer une fois par semaine sur quatre semaines consécutives. Au bout de ce laps de temps, toutes traces de calcaire aura, normalement, disparu. Si ce n'est pas le cas auditer un Dépanneur professionnel.

    Par la suite ...

    * Faire un Détartrage écologique normal (en entretien) : se fait tous les quinze jours ou une fois par mois avec juste 1 litre de vinaigre blanc à température maximum, machine à vide, cycle le plus long.

    Source : Ma famille

  • La glycérine permet une bonne extraction des propriétés de la plante.
    Les extraits glycérinés peuvent être incorporés dans la phase aqueuse, ou en fin de péparation en même temps que les additifs (conservateurs, huiles essentielles).
    Moins chauffés, ils permettent alors d'introduire plus de principes actifs dans vos cosmétiques fait maison.

    Les ingrédients :
    - 6 cuillers à soupe de violettes
    - 16 cuillers à soupe de glycérine végétale
    - 4 cuillers à soupe d'eau distillée (ou eau pure)
    - 12 gouttes d'EPP (extrait de pépins de pamplemousse)

    Stériliser un pot en verre avec son couvercle dans l’eau bouillante pendant 15 minutes.
    Doser les ingrédients et les placer dans votre pot.
    Laisser macérer trois semaines dans un placard, puis filtrer.

    Source : On veut tout

  • Les livres d’herboristerie regorgent de recettes de sirops contre la toux. Mais pour lutter contre les affections de l’hiver, il faut plutôt rechercher les sirops expectorants qui aident à expulser les sécrétions bronchiques. Voici quelques recettes.

    L’hiver favorise rhumes, toux et infections ORL en tous genres. Le sirop expectorant – qui suscite l’expulsion des sécrétions bronchiques et pharyngées – est alors très utile car il calme les toux rebelles et s’avère aussi efficace contre les affections des voies respiratoires.

    Des plus simples…

    • Sirop d’oignon en cas d’angine ou de pharyngite

    Faire bouillir dix minutes deux gros oignons émincés dans un demi-litre d’eau. Filtrer. Ajouter deux cuillères à soupe de sucre de canne ou de miel de lavande et cuire doucement dix minutes jusqu’à consistance de sirop.
    Prendre six cuillerées par jour.

    • Sirop d’eucalyptus en cas de rhume

    Laisser tremper toute une nuit 100 g de feuilles d’eucalyptus dans un demi-litre d’eau bouillante. Filtrer et ajouter 200 g de sucre de canne. Cuire à gros bouillons dix minutes, jusqu’à obtention d’une consistance sirupeuse.
    Prendre trois à quatre cuillerées par jour.

    • Sirop de navet pour calmer la toux

    Couper un navet en lamelles dans un bol. Ajouter 50 g de sucre de canne. Laisser reposer.
    Boire le jus qui se forme.

    • Sirop de dattes contre la toux

    Faire tremper quelques heures 100 g de dattes fraîches dénoyautées dans un demi-litre d’eau bouillante. Filtrer. Ajouter 500 g de sucre de canne. Cuire à gros bouillons pendant une dizaine de minutes, pas plus.
    Prendre quatre cuillerées par jour.

    … au plus compliqué

    La recette que nous a transmise Violette Mazza, naturopathe à Chamonix, vous permettra de réaliser la formule qu’utilisaient les anciens montagnards pour soigner toux, rhumes, bronchites, maux de gorge…
    La préparation mélange sept plantes pectorales : le bouillon-blanc, la mauve, la guimauve, le tussilage, le coquelicot, le pied de chat et la violette odorante.
    Chacune de ces plantes contient des mucilages, substances végétales composées de polysaccharides, qui gonflent au contact de l’eau. Elles prennent alors une consistance gélatineuse et en conséquence elles acquièrent des vertus adoucissantes.
    La mauve, le tussilage, le coquelicot et la guimauve combattent l’irritation des muqueuses alors que le bouillon blanc, la violette et le pied de chat favorisent l’évacuation des mucosités bronchiques.
    Adulte : 1 cuillerée à soupe 3 à 4 fois par jour.
    Enfant : 1 cuillerée à café 3 fois par jour.

    • Sirop de plantes pectorales

    Ingrédients : un sachet de mélange composé des sept fleurs pectorales (en boutique diététique ou en herboristerie) • 400 g de sucre de canne • 250 ml d’eau • une bouteille, en verre de préférence, de 250 ml (en pharmacie).

    1. Mettre l’eau à chauffer dans une casserole et faire une infusion très concentrée. Laisser reposer une à deux heures.
    2. Filtrer les plantes, remettre la préparation sur feu très doux et ajouter le sucre de canne.
    3. Cuire quelques minutes et mettre directement en bouteille, ce qui permettra une stérilisation par la chaleur.
    4. Conserver au réfrigérateur. V.M.

    NB : Pour les puristes, un sirop concentré doit idéalement bouillir à 105 °C.

    Source : Soignez-vous

  • Nouveau logo biologique européen

    Cliquez sur le lien ci-dessus pour aller voter, votes ouverts jusqu'au 31 janvier 2010.

  • Ma version simple préférée, mettre dans l'ordre :

    - Un carré (ou rond) de pâte brisée ou sablée (suffisamment grand pour envelopper la pomme entièrement),
    - Une cuillère à café de sucre ou de miel,
    - Une noisette de beurre,
    - une belle pomme sans le trognon (épluché ou non)

    Fermer le tout, badigeonner ou non (d'eau miellée, de sucre ou de jaune d'oeuf).
    Au four chaud, 20 à 30 minutes.
    Bon appétit !


  • Quelques fois compliquées, parfois trop scientifiques, les compositions des produits d'entretien sont trop souvent incompréhensibles.

    Pour vous aider à les déchiffrer et à mieux les comprendre nous avons répertorié la majeur partie de leurs composants.

    La liste, ci-dessous, vous permettra de mieux connaître les origines, les actions et les propriétés des ingrédients qui composent les produits d'entretien écologiques que vous utilisez chaque jour.

     

    Ingrédients

    Origine, action, propriétés

    Acide benzoique

    Également appelé benzoate de sodium

    • Composant naturellement présent dans certains fruits tels que les canneberges ou les airelles.

    • Agent conservateur.

    Acide glucolique

    Également appelé Glocunate de sodium

    • Composant obtenu à base de canne à sucre, de betterave ou de raisin.

    • Action nettoyante et purifiante.

    Acide lactique

    Également appelé petit lait

    • Agent antibactérien.

    Acide organique

    Exemples :
    - Acide acétique (vinaigre)
    - Acide citrique (jus de citron)

    • Composant naturel utilisé pour dissoudre et éliminer les dépôts calcaires, la rouille, les dépôts d’oxydation et détruire les bactéries.

    • On le trouve surtout dans les nettoyants sanitaires.

    Alcool végétal

    Également appelé Bioéthanol

    • Il provient le plus souvent de la betterave ou de la canne à sucre.

    • Action désinfectante et antiseptique.

    • Son utilisation permet également de stabiliser la formulation des produits d'entretien.

    Bicarbonate de soude

    • Nettoyant universel aux propriétés désinfectantes, adoucissantes et dégraissantes.

    Camphre

    • Composé aromatique naturel solide issu du camphrier (arbre de la famille des lauracées).

    Carbonate de chaux

    Également appelé Carbonate de calcium

    • Agent nettoyant et blanchissant.

    • Généralement utilisé dans les détachants et blanchissants pour le linge.

    Chlorure de sodium

    Également appelé sel de cuisine, sel de mer ou sel marin

    • Son utilisation sert à réguler la viscosité du produit.

    Citral

    • Composant aromatique naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Citronnellol

    • Composant aromatique naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Copolymère de sorbitol

    • Composant naturellement présent dans les graines de sorbier ou dans les pruneaux.

    • Agent humidifiant et épaississeur, qui régule la texture du produit.

    Coumarine

    • Composant aromatique naturellement présent dans divers végétaux.

    Disilicate de soude

    • Substance minérale aux propriétés nettoyantes.

    Eau

    • Indispensable pour rendre le produit liquide.

    Enzyme non ogm

    • Molécule permettant d'optimiser l'efficacité des détergents.

    • Fort pouvoir nettoyant.

    Extrait de saponaire

    • La saponaire officinale est une plante vivace de la famille des Caryophyllaceae.

    • Action efficace contre les taches de graisse.

    Glycérine végétale

    • Composant végétal issus du colza.

    • Action bactéricide.

    • Son utilisation stabilise la formulation du produit d'entretien.

    Gomme de xanthanne

    • Augmente la viscosité des produits liquides.

    Gomme naturelle

    • Composé lipidique particulièrement collant, fabriqué par les végétaux.

    • Augmente la viscosité des produits liquides.

    Géraniol

    • Composant aromatique naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Hydroxide de potassium

    Également appelé potasse caustique

    • Utilisé pour augmenter le pH d'une préparation.

     

     

     

    Limonene

    • Composant naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Linalol

    • Composant naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Menthol

    • Composé aromatique organique, obtenu par extraction à partir de l'huile essentielle de menthe poivrée ou d'autres huiles essentielles de menthe.

    Percarbonate de sodium

    • Action de blanchiment du linge.

    • Il améliore également l'efficacité des produits détergents.

    Polycarboxylates

    • Agents de dispersion et d'anti-redéposition des salissures et des précipités qui peuvent se former pendant le lavage.

    Silicate de sodium

    • Anti-corrosif également utilisé dans le but de contrôler le pH d'une préparation.

    Sorbate de potassium

    • Composant naturellement présent dans le fruit du frêne.

    • Agent conservateur, efficace contre les moisissures et les levures.

    Stéarine végétale

    • Corps gras présent à l'état naturel dans de nombreux huiles et beurres végétaux.

    Sulfate de magnésium

    • Communément appelé « Sel d'Epsom ».

    • Composé chimique, utilisé pour stabiliser les émulsions diverses.

    Tensioactifs d'origine naturelle

    Également appelés agents de surface ou surfactants.

     

    • Principaux composants des produits d'entretiens.

    • Une fois dissout dans l'eau, ils confèrent au produits sa capacité à éliminer la saleté des surfaces.
      -Tensioactifs anioniques :
      Détergents les plus répandus et les plus efficaces.
      Pouvoir moussant élevé et facile à rincer.
      Éviter le contact direct avec la peau.
      -Tensioactifs cationiques :
      Action bactéricide et anti-microbienne
      -Tensioactifs amphotères :
      Action moussante et détargente.
      Combinent des propriétés détergentes et désinfectante.
      - Tensioactifs anioniques :
      Détergent efficace et peu moussant.

    Tetrasodium glutamate diacetate

    • Produit séquestrant fabriqué à base d'huile de palme, qui capte les ions qui perturbent l’activité détergente des produits.

    Zéolite

    • Minéral naturel dont la composition est proche de celle de l'argile.

    • Composant très utilisé dans les lessive, il exerce une action adoucissante et anticalcaire sur l'eau.


  • Technique de la glycérine

    Si vous souhaitez faire sécher des plantes plus grosses tels des  branchages, employez plutôt de la glycérine qui remplacera peu  à peu la sève ( versez dans le fond d'un vase, 3/4 de tasse d'eau chaude et 1/4 de tasse de glycérine, le mieux est d'avoir déjà mis vos végétaux quelques heures dans l'eau chaude). Lorsque l'eau et la glycérine seront  absorbées, vous pourrez suspendre vos fleurs  (tête en bas) et les faire sécher, méfiez-vous cela  peu demander plusieurs semaines, et les végétaux changent de couleur.

    Une fois sèches, les fleurs et graminées peuvent composer de beaux bouquets.Si les tiges sont frêles ou cassantes, coupez les et enfiler les têtes des fleurs sur un fil de fer utilisé en art floral. Pour mieux conserver  les plantes "plumeuses" et graminées qui peuvent se défaire facilement, un petit coup de laque à cheveux ne nuit pas !

    Vous  pourrez également les utiliser pour décorer des objets, cadres,boites ... ou pour réaliser des pots pourris.

    Source : Calybeauté


  • Pour nettoyer les peluches : faites cuire quelques pommes de terre, puis écrasez-les et recouvrez la peluche de cette pâte. Laissez sécher quelques heures, puis frottez. Cela permettra à votre enfant d'être à l'abri des allergies et des toxines.

    Source : ?

  • Entretien et nettoyage de la Fonte :


    Un chaudron ou une poêle à paëlla ne se lave pas...
    Dès que vous avez fini de vous en servir, frottez à l'aide de papier journal avec un mélange de vinaigre et de sel gros. NE PAS RINCER. Bien essuyer avec du papier journal, finir avec de l'essuie-tout (au besoin, faire sécher sur une source de chaleur) et enduire avec de l'huile d'olive jusqu'au prochain service. J'ai un chaudron pour mes confitures et une paëllère qui sont comme neufs avec ce traitement. Lorsque je veux m'en resservir, j'essuie bien l'huile, je fais chauffer un peu pour terminer d'absorber la matière grasse. Amitiés.

    ...Quand tu as une tache  dans un chaudron tu mets 2 c. table de petite vache dans ton chaudron  et tu le rempli d'eau bouillante, tu attends 5 à 10 minutes et tu le laves toutes tes taches partent.

    Source : Coeur d'amour

  • Pour faire le ménage, imprégées de vinaigre :
    - 3 cuillères à soupe (cs) de vinaigre blanc,
    - 1 cs de savon liquide,
    - 2 tasses d'eau (filtrée ou de source).

    Y tremper des carrés de tissus doux (coton, chanvre, ...) et propres de 15 à
    20 cm de côtés, puis les essorer et les placer dans une boîte fermant hermétiquement (Toutes les surfaces lavables : vitres, miroirs, robinets, poignets de porte, éviers, appareils ménagers, interrupteurs, combiné de téléphone, toutes surfaces lavables).
    _________________________________________________________________

    Pour le débarbouillage :
    - 3 cuillères à soupe (cs) d'une eau florale (à votre type de peau),
    - 1 cs de votre savon de toilette préféré,
    - 1/2 tasse d'eau chaude (filtrée ou de source).


    Y tremper des carrés de tissus doux (chanvre, etc ...) et propres de 10 cm de côtés, puis les essorer et les placer dans une boîte fermant hermétiquement (visage, fesses de bébé, la peau en général).