• * En Détartrage écologique exceptionnel (machine particulièrement très entartré) cette solution écologique est à faire dans les cas les plus désespérés : 250 grammes d'Acide Citrique (vendu en magasins bio : 1 kilo pour environ 12 euros) +  1 litre de vinaigre blanc.
    Faire tourner la machine à laver à vide, à température maximum, sélectionner le cycle le plus long.

    A réitérer une fois par semaine sur quatre semaines consécutives. Au bout de ce laps de temps, toutes traces de calcaire aura, normalement, disparu. Si ce n'est pas le cas auditer un Dépanneur professionnel.

    Par la suite ...

    * Faire un Détartrage écologique normal (en entretien) : se fait tous les quinze jours ou une fois par mois avec juste 1 litre de vinaigre blanc à température maximum, machine à vide, cycle le plus long.

    Source : Ma famille

  • La glycérine permet une bonne extraction des propriétés de la plante.
    Les extraits glycérinés peuvent être incorporés dans la phase aqueuse, ou en fin de péparation en même temps que les additifs (conservateurs, huiles essentielles).
    Moins chauffés, ils permettent alors d'introduire plus de principes actifs dans vos cosmétiques fait maison.

    Les ingrédients :
    - 6 cuillers à soupe de violettes
    - 16 cuillers à soupe de glycérine végétale
    - 4 cuillers à soupe d'eau distillée (ou eau pure)
    - 12 gouttes d'EPP (extrait de pépins de pamplemousse)

    Stériliser un pot en verre avec son couvercle dans l’eau bouillante pendant 15 minutes.
    Doser les ingrédients et les placer dans votre pot.
    Laisser macérer trois semaines dans un placard, puis filtrer.

    Source : On veut tout

  • Les livres d’herboristerie regorgent de recettes de sirops contre la toux. Mais pour lutter contre les affections de l’hiver, il faut plutôt rechercher les sirops expectorants qui aident à expulser les sécrétions bronchiques. Voici quelques recettes.

    L’hiver favorise rhumes, toux et infections ORL en tous genres. Le sirop expectorant – qui suscite l’expulsion des sécrétions bronchiques et pharyngées – est alors très utile car il calme les toux rebelles et s’avère aussi efficace contre les affections des voies respiratoires.

    Des plus simples…

    • Sirop d’oignon en cas d’angine ou de pharyngite

    Faire bouillir dix minutes deux gros oignons émincés dans un demi-litre d’eau. Filtrer. Ajouter deux cuillères à soupe de sucre de canne ou de miel de lavande et cuire doucement dix minutes jusqu’à consistance de sirop.
    Prendre six cuillerées par jour.

    • Sirop d’eucalyptus en cas de rhume

    Laisser tremper toute une nuit 100 g de feuilles d’eucalyptus dans un demi-litre d’eau bouillante. Filtrer et ajouter 200 g de sucre de canne. Cuire à gros bouillons dix minutes, jusqu’à obtention d’une consistance sirupeuse.
    Prendre trois à quatre cuillerées par jour.

    • Sirop de navet pour calmer la toux

    Couper un navet en lamelles dans un bol. Ajouter 50 g de sucre de canne. Laisser reposer.
    Boire le jus qui se forme.

    • Sirop de dattes contre la toux

    Faire tremper quelques heures 100 g de dattes fraîches dénoyautées dans un demi-litre d’eau bouillante. Filtrer. Ajouter 500 g de sucre de canne. Cuire à gros bouillons pendant une dizaine de minutes, pas plus.
    Prendre quatre cuillerées par jour.

    … au plus compliqué

    La recette que nous a transmise Violette Mazza, naturopathe à Chamonix, vous permettra de réaliser la formule qu’utilisaient les anciens montagnards pour soigner toux, rhumes, bronchites, maux de gorge…
    La préparation mélange sept plantes pectorales : le bouillon-blanc, la mauve, la guimauve, le tussilage, le coquelicot, le pied de chat et la violette odorante.
    Chacune de ces plantes contient des mucilages, substances végétales composées de polysaccharides, qui gonflent au contact de l’eau. Elles prennent alors une consistance gélatineuse et en conséquence elles acquièrent des vertus adoucissantes.
    La mauve, le tussilage, le coquelicot et la guimauve combattent l’irritation des muqueuses alors que le bouillon blanc, la violette et le pied de chat favorisent l’évacuation des mucosités bronchiques.
    Adulte : 1 cuillerée à soupe 3 à 4 fois par jour.
    Enfant : 1 cuillerée à café 3 fois par jour.

    • Sirop de plantes pectorales

    Ingrédients : un sachet de mélange composé des sept fleurs pectorales (en boutique diététique ou en herboristerie) • 400 g de sucre de canne • 250 ml d’eau • une bouteille, en verre de préférence, de 250 ml (en pharmacie).

    1. Mettre l’eau à chauffer dans une casserole et faire une infusion très concentrée. Laisser reposer une à deux heures.
    2. Filtrer les plantes, remettre la préparation sur feu très doux et ajouter le sucre de canne.
    3. Cuire quelques minutes et mettre directement en bouteille, ce qui permettra une stérilisation par la chaleur.
    4. Conserver au réfrigérateur. V.M.

    NB : Pour les puristes, un sirop concentré doit idéalement bouillir à 105 °C.

    Source : Soignez-vous

  • Nouveau logo biologique européen

    Cliquez sur le lien ci-dessus pour aller voter, votes ouverts jusqu'au 31 janvier 2010.

  • Ma version simple préférée, mettre dans l'ordre :

    - Un carré (ou rond) de pâte brisée ou sablée (suffisamment grand pour envelopper la pomme entièrement),
    - Une cuillère à café de sucre ou de miel,
    - Une noisette de beurre,
    - une belle pomme sans le trognon (épluché ou non)

    Fermer le tout, badigeonner ou non (d'eau miellée, de sucre ou de jaune d'oeuf).
    Au four chaud, 20 à 30 minutes.
    Bon appétit !


  • Quelques fois compliquées, parfois trop scientifiques, les compositions des produits d'entretien sont trop souvent incompréhensibles.

    Pour vous aider à les déchiffrer et à mieux les comprendre nous avons répertorié la majeur partie de leurs composants.

    La liste, ci-dessous, vous permettra de mieux connaître les origines, les actions et les propriétés des ingrédients qui composent les produits d'entretien écologiques que vous utilisez chaque jour.

     

    Ingrédients

    Origine, action, propriétés

    Acide benzoique

    Également appelé benzoate de sodium

    • Composant naturellement présent dans certains fruits tels que les canneberges ou les airelles.

    • Agent conservateur.

    Acide glucolique

    Également appelé Glocunate de sodium

    • Composant obtenu à base de canne à sucre, de betterave ou de raisin.

    • Action nettoyante et purifiante.

    Acide lactique

    Également appelé petit lait

    • Agent antibactérien.

    Acide organique

    Exemples :
    - Acide acétique (vinaigre)
    - Acide citrique (jus de citron)

    • Composant naturel utilisé pour dissoudre et éliminer les dépôts calcaires, la rouille, les dépôts d’oxydation et détruire les bactéries.

    • On le trouve surtout dans les nettoyants sanitaires.

    Alcool végétal

    Également appelé Bioéthanol

    • Il provient le plus souvent de la betterave ou de la canne à sucre.

    • Action désinfectante et antiseptique.

    • Son utilisation permet également de stabiliser la formulation des produits d'entretien.

    Bicarbonate de soude

    • Nettoyant universel aux propriétés désinfectantes, adoucissantes et dégraissantes.

    Camphre

    • Composé aromatique naturel solide issu du camphrier (arbre de la famille des lauracées).

    Carbonate de chaux

    Également appelé Carbonate de calcium

    • Agent nettoyant et blanchissant.

    • Généralement utilisé dans les détachants et blanchissants pour le linge.

    Chlorure de sodium

    Également appelé sel de cuisine, sel de mer ou sel marin

    • Son utilisation sert à réguler la viscosité du produit.

    Citral

    • Composant aromatique naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Citronnellol

    • Composant aromatique naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Copolymère de sorbitol

    • Composant naturellement présent dans les graines de sorbier ou dans les pruneaux.

    • Agent humidifiant et épaississeur, qui régule la texture du produit.

    Coumarine

    • Composant aromatique naturellement présent dans divers végétaux.

    Disilicate de soude

    • Substance minérale aux propriétés nettoyantes.

    Eau

    • Indispensable pour rendre le produit liquide.

    Enzyme non ogm

    • Molécule permettant d'optimiser l'efficacité des détergents.

    • Fort pouvoir nettoyant.

    Extrait de saponaire

    • La saponaire officinale est une plante vivace de la famille des Caryophyllaceae.

    • Action efficace contre les taches de graisse.

    Glycérine végétale

    • Composant végétal issus du colza.

    • Action bactéricide.

    • Son utilisation stabilise la formulation du produit d'entretien.

    Gomme de xanthanne

    • Augmente la viscosité des produits liquides.

    Gomme naturelle

    • Composé lipidique particulièrement collant, fabriqué par les végétaux.

    • Augmente la viscosité des produits liquides.

    Géraniol

    • Composant aromatique naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Hydroxide de potassium

    Également appelé potasse caustique

    • Utilisé pour augmenter le pH d'une préparation.

     

     

     

    Limonene

    • Composant naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Linalol

    • Composant naturellement présent dans les huiles essentielles.

    Menthol

    • Composé aromatique organique, obtenu par extraction à partir de l'huile essentielle de menthe poivrée ou d'autres huiles essentielles de menthe.

    Percarbonate de sodium

    • Action de blanchiment du linge.

    • Il améliore également l'efficacité des produits détergents.

    Polycarboxylates

    • Agents de dispersion et d'anti-redéposition des salissures et des précipités qui peuvent se former pendant le lavage.

    Silicate de sodium

    • Anti-corrosif également utilisé dans le but de contrôler le pH d'une préparation.

    Sorbate de potassium

    • Composant naturellement présent dans le fruit du frêne.

    • Agent conservateur, efficace contre les moisissures et les levures.

    Stéarine végétale

    • Corps gras présent à l'état naturel dans de nombreux huiles et beurres végétaux.

    Sulfate de magnésium

    • Communément appelé « Sel d'Epsom ».

    • Composé chimique, utilisé pour stabiliser les émulsions diverses.

    Tensioactifs d'origine naturelle

    Également appelés agents de surface ou surfactants.

     

    • Principaux composants des produits d'entretiens.

    • Une fois dissout dans l'eau, ils confèrent au produits sa capacité à éliminer la saleté des surfaces.
      -Tensioactifs anioniques :
      Détergents les plus répandus et les plus efficaces.
      Pouvoir moussant élevé et facile à rincer.
      Éviter le contact direct avec la peau.
      -Tensioactifs cationiques :
      Action bactéricide et anti-microbienne
      -Tensioactifs amphotères :
      Action moussante et détargente.
      Combinent des propriétés détergentes et désinfectante.
      - Tensioactifs anioniques :
      Détergent efficace et peu moussant.

    Tetrasodium glutamate diacetate

    • Produit séquestrant fabriqué à base d'huile de palme, qui capte les ions qui perturbent l’activité détergente des produits.

    Zéolite

    • Minéral naturel dont la composition est proche de celle de l'argile.

    • Composant très utilisé dans les lessive, il exerce une action adoucissante et anticalcaire sur l'eau.


  • Technique de la glycérine

    Si vous souhaitez faire sécher des plantes plus grosses tels des  branchages, employez plutôt de la glycérine qui remplacera peu  à peu la sève ( versez dans le fond d'un vase, 3/4 de tasse d'eau chaude et 1/4 de tasse de glycérine, le mieux est d'avoir déjà mis vos végétaux quelques heures dans l'eau chaude). Lorsque l'eau et la glycérine seront  absorbées, vous pourrez suspendre vos fleurs  (tête en bas) et les faire sécher, méfiez-vous cela  peu demander plusieurs semaines, et les végétaux changent de couleur.

    Une fois sèches, les fleurs et graminées peuvent composer de beaux bouquets.Si les tiges sont frêles ou cassantes, coupez les et enfiler les têtes des fleurs sur un fil de fer utilisé en art floral. Pour mieux conserver  les plantes "plumeuses" et graminées qui peuvent se défaire facilement, un petit coup de laque à cheveux ne nuit pas !

    Vous  pourrez également les utiliser pour décorer des objets, cadres,boites ... ou pour réaliser des pots pourris.

    Source : Calybeauté


  • Pour nettoyer les peluches : faites cuire quelques pommes de terre, puis écrasez-les et recouvrez la peluche de cette pâte. Laissez sécher quelques heures, puis frottez. Cela permettra à votre enfant d'être à l'abri des allergies et des toxines.

    Source : ?

  • Entretien et nettoyage de la Fonte :


    Un chaudron ou une poêle à paëlla ne se lave pas...
    Dès que vous avez fini de vous en servir, frottez à l'aide de papier journal avec un mélange de vinaigre et de sel gros. NE PAS RINCER. Bien essuyer avec du papier journal, finir avec de l'essuie-tout (au besoin, faire sécher sur une source de chaleur) et enduire avec de l'huile d'olive jusqu'au prochain service. J'ai un chaudron pour mes confitures et une paëllère qui sont comme neufs avec ce traitement. Lorsque je veux m'en resservir, j'essuie bien l'huile, je fais chauffer un peu pour terminer d'absorber la matière grasse. Amitiés.

    ...Quand tu as une tache  dans un chaudron tu mets 2 c. table de petite vache dans ton chaudron  et tu le rempli d'eau bouillante, tu attends 5 à 10 minutes et tu le laves toutes tes taches partent.

    Source : Coeur d'amour

  • Pour faire le ménage, imprégées de vinaigre :
    - 3 cuillères à soupe (cs) de vinaigre blanc,
    - 1 cs de savon liquide,
    - 2 tasses d'eau (filtrée ou de source).

    Y tremper des carrés de tissus doux (coton, chanvre, ...) et propres de 15 à
    20 cm de côtés, puis les essorer et les placer dans une boîte fermant hermétiquement (Toutes les surfaces lavables : vitres, miroirs, robinets, poignets de porte, éviers, appareils ménagers, interrupteurs, combiné de téléphone, toutes surfaces lavables).
    _________________________________________________________________

    Pour le débarbouillage :
    - 3 cuillères à soupe (cs) d'une eau florale (à votre type de peau),
    - 1 cs de votre savon de toilette préféré,
    - 1/2 tasse d'eau chaude (filtrée ou de source).


    Y tremper des carrés de tissus doux (chanvre, etc ...) et propres de 10 cm de côtés, puis les essorer et les placer dans une boîte fermant hermétiquement (visage, fesses de bébé, la peau en général).

  • Shampoings à faire soi-même

    Shampoing au citron

    Quantité : 226g
    Donne de la lumière aux cheveux
    1/3 de tasse de savon de Castille liquide
    4 cuillères à soupe de jus de citron frais
    1/2 tasse d’eau distillée
    5 gouttes d’huile essentielle de néroli

    Mettez les ingrédients ensembles et versez-les dans une bouteille en plastique propre. Bouchez et conservez dans un endroit frais et sec. Secouez la bouteille 2 fois par jour pour bien mélanger les ingrédients.

    Shampoing aux herbes

    Quantité : 226g
    Shampoing réparateur 1 cuillère à soupe de romarin
    2 cuillères à café d’orties sèches
    1 cuillère à café de prèle séchée
    1/2 tasse d’eau distillée
    1/2 tasse de savon de Castille liquide
    10 gouttes d’huile essentielle de lavande

    Mettre ensemble dans une petite casserole le romarin, les orties, la prèle et l’eau. Porter à ébullition à feu moyen. Eteindre le feu et laisser infuser pendant 1 heure. Filtrer et laisser refroidir. Ajouter le savon, et l’huile essentielle tout en remuant pour bien mélanger. Conserver dans une bouteille en plastique.

    Après-shampoings

    La plupart des après-shampoings et des crèmes de rinçage classiques et “naturels” ont recours à des produits pétrochimiques de synthèse pour augmenter le volume de la chevelure, ainsi qu’à des couleurs et des parfums artificiels pour rendre agréable l’utilisation de ces produits. La sensation soyeuse qui en résulte est habituellement le résultat de composés quaternaires et de conservateurs qui sont ajoutés pour lutter contre les bactéries. Les fabricants ont également recours à des germicides tels que le chlorure de benzalkonium, à des émulsifiants tels que le polysorbate 80 -qui peut être contaminé par le dioxane-1,4 - pour lutter contre la propagation microbienne et pour éviter que les ingrédients du produit ne se séparent.

    Astuce/Recette : Après-shampoings à faire soi-même

    Adoucissant à utiliser immédiatement

    Quantité : 1 application
    1 tasse de bière chaude.

    Après votre shampoing, versez la bière sur vos cheveux et massez pendant 1 à 2 minutes. Bien rincer à l’eau chaude. La bière augmente la brillance des cheveux terne et sans vie et permet de les coiffer avec plus de facilité.

    Démêlant intensif à l’huile de jojoba

    Quantité : 1 application
    1/4 de tasse d’huile de jojoba
    1/4 de tasse d’huile de sésame
    1 cuillère à soupe de gel d’aloé véra
    10 gouttes d’huile essentielle de romarin
    5 gouttes d’huile essentielle de géranium rose

    Mettre ensemble dans une petite casserole les huiles de jojoba et de sésame. Faites chauffer à feu moyen. Ajoutez le gel d’aloé véra et remuez jusqu’à que tout soit dissout. Otez du feu et ajoutez les huiles essentielles de romarin et de géranium rose. Enduire les cheveux de cette mixture en vous assurant que tous les cheveux soient bien imbibés. Enveloppez votre tête d’un film plastique, puis couvrez avec une serviette chaude. Laissez la mixture agir 30 minutes. Faites suivre d’un shampoing.

    Rinçage ivresse au romarin

    Ce rinçage a l’effet d’un exfoliant doux. Plein d’acides alpha hydroxy, c’est un remède parfait si vous souffrez d’un coup de soleil au niveau du cuir chevelu ou si ce dernier est extrêmement sec et a une texture de lin.

    1 tasse de vin rouge
    5 gouttes d’huile essentielle de romarin

    Dans une petite casserole à fond épais, faites chauffer le vin à feu doux jusqu’à ce qu’il soit tout juste chaud. Enlevez la casserole du feu et ajoutez l’huile essentielle de romarin. Massez-vous le cuir chevelu avec cette mixture pendant 1 ou 2 minutes avant de rincer.

    Laques et gels

    En plus de l’alcool et de l’eau que l’on trouve dans la plupart des lotions pour mise en plis, dans les mousses et les gels coiffants, la majeure partie des produits contient également du beta-naphtol - un dérivé de goudron de houille. Des empoisonnements mortels ont été rapportés suite à des applications externes de ce produit chimique. (3) Ajoutez à cela un antiseptique du type créosol ou phénol (mieux connu sous le nom d’acide carbolique) et vous vous retrouvez avec un traitement toxique prêt à dompter même les boucles les plus rebelles.

    Disponibles en aérosols ou en pompes, les sprays pour cheveux déposent un enduit de polyvinylpyrrolidone, ou PVP, sur la surface des cheveux. Mais en même temps qu’ils enduisent vos cheveux, les ingrédients de ces aérosols enduisent également le système respiratoire, pouvant conduire à des irritations de la gorge et des poumons. La TEA, le shellac et les composés de PEG sont d’autres ingrédients que contiennent souvent les aérosols pour cheveux.

    Conseil : N’utilisez jamais un aérosol pour cheveux. Les aérosols représentent de gros risques pour la santé car les particules qu’ils contiennent sont minuscules et peuvent être inhalées plus facilement. En fait, l’Irish Medical Organisation les considèrent comme potentiellement assez dangereuses pour avoir proposé une interdiction de ces aérosols dans les vestiaires communs, tels que les vestiaires de gym à l’école.

    Astuce/Recette : Gels et sprays coiffants à faire soi-même

    Gel coiffant aux amandes

    Quantité : 226g
    1 tasse d’eau distillée, chauffée
    1 cuillère à soupe d’agar
    1 cuillère à soupe de glycine
    1 cuillère à café d’huile d’amande douce
    4 gouttes d’extrait d’amande

    Mettez ensemble dans un bol en verre l’eau et l’agar. Remuez jusqu’à ce que l’agar soit complètement dissout. Ajoutez la glycine, l’huile et l’extrait d’amande en remuant bien. Placez la mixture au réfrigérateur pendant 1 heure ou jusqu’à ce qu’elle soit quasiment compacte. Sortez du réfrigérateur. Remuez bien avant de transférer dans un contenant en verre ou en plastique muni d’un couvercle qui ferme bien. Remettez au réfrigérateur 1 heure. Mélangez à nouveau la mixture avant de la conserver dans un endroit à température ambiante. Ce gel peut s’utiliser tout autant sur des cheveux secs que mouillés.

    Gel coiffant au calendula

    Quantité : 226g
    1 cuillère à soupe de bourgeons de calendula
    1 tasse d’eau distillée
    1 cuillère à café d’agar
    1/2 cuillère à café de sucre en poudre

    Mettez les bourgeons de calendula dans un petit bol en verre. Faites bouillir l’eau puis versez-la sur les bourgeons. Laissez mariner 15 minutes. Filtrez et remettez le liquide dans le bol. Saupoudrez d’agar et de sucre, puis remuez pour dissoudre. Laissez au réfrigérateur jusqu’à obtenir une substance ferme. Conservez dans un pot en plastique ou en verre.

    Spray doux à la lavande

    Quantité : 226g
    1 cuillère à café de sucre en poudre
    1 tasse d’eau distillée, légèrement chaude
    5 gouttes d’huile essentielle de lavande

    Faites fondre le sucre dans l’eau. Ajoutez l’huile essentielle et remuez bien pour mélanger. Verser dans une bouteille à eau de seltz propre.

    Teinture pour cheveux

    Nous voici dans la classe de produits chimiques très controversés à base de petroleum - dérivés de houille grasse. Au moins 8 études différentes ont indiqué que les femmes qui se teignent régulièrement les cheveux ont un risque plus important de développer des cancers hématopoïétiques (relatif à la formation des globules du sang). Un rapport publié dans l’édition du 2 février du Journal of the National Cancer Institute a montré que les femmes qui utilisent des teintures noires pour cheveux pendant plus de 20 ans avaient plus de risques de développer un lymphome non hodgkinien et le myélome multiple.

    Une autre étude publiée dans l’édition du 15 octobre 1993 de l’American Journal of Epidemiology soutenait que les consommateurs qui avaient utilisé des teintures sur cheveux permanentés ou semi permanentés pendant plus de 16 ans avaient un risque accru de développer une leucémie. (4) Une étude indépendante menée par la Harvard School of Public Health et par l’Ecole Médicale de l’université d’Athènes a émis l’hypothèse que les femmes qui utilisent des teintures pour cheveux 5 fois par an ou plus ont deux fois plus de probabilités de développer un cancer des ovaires que les femmes n’ayant jamais utilisé de teintures. (5)

    La phénylénédiamine est une autre substance à éviter. Utilisé comme intermédiaire dans les teintures à base de houille grasse, ce produit chimique a prouvé qu’il était cause de cancers. Une étude menée en 1979 par l’université de New York a également fait le lien entre la phénylénédiamine et le cancer du sein. (6)

    Astuce/Recette : Colorations à faire soi-même

    Ingrédients à ajouter dans votre préparation à l’henné :

    Pour booster le ton châtain ou roux de vos cheveux : 1 cuillère à café de muscade, du gingembre moulu, du poivre de la Jamaïque.

    Liste des plantes qui colorent les cheveux

    3 tasses des plantes du tableau ci-dessous avec 4 tasses d’eau distillée :

    Effets désirés Plantes Partie de la plante
    Pour avoir des cheveux blonds camomille, pissenlit, oignon Fleurs, peau
    Pour avoir des cheveux roux Betteraves, canneberges Fruit
    Pour avoir des cheveux châtains Soucis
    Cannelle
    Gland
    Tabac
    Café
    Fleurs
    Ecorce
    Noix
    Feuilles
    grains

     

    Permanentes

    Les permanentes à froid firent leur apparition en 1941. Pratiquement toutes les permanentes classiques contiennent d’importantes toxines. L’acide thioglycolique - ingrédient fondamental des permanentes chimiques - agit en pénétrant et en faisant gonfler la chevelure. Par ce biais, les mèches de cheveux se replient et adoptent la forme des rouleaux utilisés pour boucler les cheveux. Une fois que ces derniers sont permanentés, une solution est appliquée pour neutraliser le processus. Si les thioglycolates restent apposés sur les cheveux trop longtemps, il en résulte des dégâts et un appauvrissement au niveau de la texture de la chevelure. Ces effets secondaires sont aggravés par les surfactants qui sont couramment ajoutés dans la confection industrielle de ce produit pour supprimer les graisses des cheveux et du cuir chevelu, augmentant ainsi l’efficacité de pénétration des thioglycolates.

    Défrisage

    L’acide thioglycolique est également utilisé dans les produits chimiques défrisants. Extrêmement alcalines, ces solutions contiennent des ingrédients puissants qui peuvent causer des brûlures allant du premier au troisième degré ainsi que des pertes de cheveux. La plupart des défrisants chimiques contiennent des allergènes et des irritants pour la peau tels que le polyéthylène glycol, la TEA, le propylène glycol et des parfums de synthèse.

    Pellicules

    Les shampoings anti-pelliculaires contiennent du pyrithione zinc, un bactéricide et un fongicide qui pourrait endommager les nerfs, ainsi que du sulfure de sélénium, un grave irritant pour les yeux qui a de plus causé des dégâts au niveau du foie des animaux de laboratoire. (7)

    Conseil : Au lieu de vous précipiter vers la marque Head&Shoulders, massez-vous le cuir chevelu avec une gousse d’ail avant le shampoing. Les propriétés antibiotiques de l’ail évitent la prolifération fongique. Faites suivre le shampoing d’un après-shampoing à base d’huile essentielle de tea tree.

    Astuce/Recette : Traitement anti-pelliculaire à faire soi-même

    Rinçage éclaircissant anti-pelliculaire

    Quantité : 1 application
    1 tasse d’eau distillée
    2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
    10 gouttes d’huile essentielle de lavande
    5 gouttes d’huile essentielle de romarin
    3 gouttes d’huile essentielle de tea tree

    Faites légèrement chauffer l’eau dans une petite casserole à fond épais. Mettez ensemble dans une grande tasse en plastique le vinaigre, les huiles essentielles de lavande, de romarin et de tea tree. Ajoutez l’eau tiède et mélangez. Massez-vous le cuir chevelu pendant 1 à 2 minutes avec cette lotion. Rincez soigneusement.

    Perte des cheveux

    Une étude hongroise a montré que l’utilisation du minoxidil peut avoir des conséquences sur le cœur (8) et les fabricants mettent en garde les femmes enceintes ou allaitantes contre l’utilisation de ce produit.

    Conseil : Un mode alimentaire équilibré avec beaucoup de vitamines B. Le riz complet, le son, les graines de sojas sont de bonnes sources alimentaires de biotine. Evitez également de manger des œufs, qui peuvent bloquer la biotine et empêcher son absorption par le corps.

    Si votre perte de cheveux a pour origine une mauvaise circulation sanguine, massez-vous le cuir chevelu quotidiennement pour faire circuler le sang.

    Conseils pour avoir des cheveux en pleine forme

    -  Pour ajouter de la brillance à vos cheveux et rétablir l’équilibre naturel du PH de votre cuir chevelu, terminez sur un rinçage de jus de citron dilué (pour les blonds) ou bien un rinçage de vinaigre de cidre dilué (pour les bruns et pour les roux).

    -  Si vous êtes amenés à utiliser un sèche-cheveux, choisissez-en un avec une fonction de séchage à froid.

    -  Vous masser le cuir chevelu pendant que vous faites votre shampooing est le geste le plus important que vous puissiez faire pour vos cheveux. Massez doucement pendant 1 à 2 minutes.

    -  Ne vous brossez jamais les cheveux lorsqu’ils sont mouillés - c’est un moyen on ne peut plus efficace pour casser et fourcher les pointes.

    -  Si vous êtes amené à passer du temps au soleil entre 11H et 14H, couvrez-vous la tête d’un chapeau ou d’un foulard.

    -  Pour réduire la douleur due à un coup de soleil au niveau du cuir chevelu, imbibez un morceau de coton de vinaigre de cidre ou de jus d’aloé véra, puis tamponnez doucement sur les zones brûlées. Pour empêcher votre cuir chevelu de peler et de former des écailles, utilisez un shampoing à base d’acides alpha hydroxy.

    Liste de remèdes à base d’herbes pour les cheveux

    Si vous avez besoin...

    Plantes utiles

    Commentaires précautions

    d’un antiseptique/antibactérien

    Calendula, eucalyptus, lavande, citron, huile de néroli, pin, romarin, sauge, huile de tea tree

    Si vous avez des cheveux clairs, l’utilisation régulière de la sauge en rinçage peut foncer les cheveux

    d’augmenter le volume de vos boucles

    Romarin

     

    d’une prevention anti- pelliculaire

    Laurier, lavande, citron, huile de néroli, ortie, romarin

     

    d’un après-shampoing pour cheveux secs

    Aloé véra, bardane, varech, lavande, capucine, rose, géranium rose, romarin, huile de bois de santal, huiles de sésame et de tournesol

     

    d’un colorant capillaire

    Calendula, camomille, sureau, henné, ortie, sauge, noyer

    Utilisées en rinçage ces herbes colorent les cheveux progressivement

    d’un après- shampoing

    Bouleau, sureau, varech, lavande, citron, ortie, romarin, sauge

     

    d’une prévention contre la chute de cheveux

    Calendula, varech, citron, ortie, panais, feuilles de pêches, romarin, sauge, saule, mille-feuille

     

    d’un remède contre les cheveux gras

    huile de bois de santal, citron, citronnelle, huile de patchouli, sauge

     

    d’une lotion de rinçage

    camomille, calendula, fleurs de sureau, lavande, citron, ortie, romarin, sauge

    Mélangez avec du vinaigre de cidre pour enlever les impuretés puis faites un shampoing.

    d’un stimulant pour cheveux

    Calendula, lavande, ortie, romarin, bouleau, laurier

     

    d’avoir les cheveux raides

    Prèle , ortie , paille d’avoine

    Ces herbes sont riches en silice

    d’un tonifiant pour cheveux

    Bardane, infusion de consoude , sureau, lavande, citron, ortie, sauge

     

    d’une lotion pour mise en plis

    Bourgeons de calendula

     

    d’un shampoing

    citron, ortie, romarin, sauge, mille-feuille, bois de Panama

     

  • - 1 cuillère à café (cc) de fleurs de "Reine des Prés",
    - 1 cc de cannelle écorce en poudre,
    - 2 clous de girofles,
    - 1/2 jus de citron jaune,
    - 1 bol d'eau (de source, minéral ou du robinet filtré).

    Mettre à bouillir l'eau avec les fleurs de "Reine des prés", la cannelle et les clous de girofle.
    Couvrir dés ébullition et retirer du feu, laisser infuser 10 à 15 minutes.
    Ajouter le jus de citron.

    Posologie : 3 tasses (matin, midi et soir) pendant 7 jours.

  • Furoncle (Onguent pour soigner un) :
    Brûler une branche de Fougère jusqu'à obtenir des cendres. Laisser refroidir pendant une nuit.
    Mélanger les cendres avec du beurre végétal.
    Appliquer cet Onguent sur le furoncle.







    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires